Décoration : les paillages pour le sol

Les personnes qui ont les mains vertes savent bien que le paillage est incontournable en jardinage. Vous avez un jardin ou un verger ? Et, avez-vous déjà pensé à pailler vos arbustes et vos plantes ? Sachez que cette technique assez simple permet, entre autres d’économiser l’eau et d’améliorer le sol en évitant le désherbage chimique. Découvrez ci-après l’utilité du paillage ainsi que sa réalisation.

Quels sont les avantages du paillage pour le sol ?

Le paillage consiste à mettre du paillis aux pieds des jeunes haies, des arbustes et des jeunes arbres de votre jardin. Vous pouvez aussi réaliser cette technique avec les légumes de votre potager et les fleurs de votre jardin.

Pendant l’arrosage, le paillage absorbe l’eau et conserve l’humidité du sol en limitant l’évaporation. C’est donc un bon moyen pour économiser de l’eau.

Au fil du temps, le paillage finira aussi par se dégrader en humus. Ainsi, vous enrichissez le sol de votre jardin. Ce qui permet d’augmenter sa fertilité. Puis, le paillage protège vos plantes contre les attaques parasitaires qui peuvent engendrer un trouble de croissance. Il assure aussi la protection du sol contre les aléas climatiques et prévenir ainsi le phénomène de battance des sols argileux.

Enfin, en réalisant du paillage autour de vos arbres fruitiers ou de vos légumes, vos plantations ne seront jamais en contact direct avec le sol. Cela vous permet donc de les garder propres.

Quels sont les matériaux qu’on peut utiliser en paillage ?

De nombreux matériaux minéraux ou organiques tels que des graviers, des déchets verts du jardin peuvent être utilisés pour réaliser des paillages. Les paillis existent ainsi en plusieurs types. Il y a d’abord le paillis organique qui est composé d’éléments végétaux. Ce type de paillis se décompose plus ou moins rapidement en humus. Cela dépend généralement de la concentration en lignine. Pour des tontes de gazon par exemple, la transformation dure quelques semaines et pour des copeaux de bois, on peut compter quelques années.

Le paillis organique à longue durée de vie comme les écorces de pin et les copeaux de bois sont particulièrement réservés aux plantes vivaces. Ces paillages à base de bois embellissent aussi votre jardin en lui fournissant une decoration atypique. En ce qui concerne le paillis organique à durée de vie courte, il peut être utilisé à tout type de végétaux.

Il y a aussi le paillis minéral qui n’est pas dégradable et dispose d’une durée de vie illimitée. Ce paillage favorise le réchauffement du sol et est utilisé principalement pour les plantes qui ont besoin de chaleur, par exemple les plantes de rocailles.

Enfin, les paillis plastiques ou textiles sont utilisés en toiles tendues sur le sol. Ces paillages sont plus ou moins destructibles et inesthétiques.

Comment réaliser le paillage ?

Pour réussir le paillage, il faut suivre quelques astuces importantes. Avant de réaliser le paillage de votre choix, il faut que la terre soit complètement désherbée puisque le paillage n’est pas un herbicide. Il agit plutôt pour empêcher la pousse des mauvaises herbes. Après cette étape, éparpillez le paillage en une couche épaisse d’environ 7 cm. Si vous utilisez de jeunes plantes, 2 ou 3 cm d’épaisseur sont suffisants. Faites attention à ne pas recouvrir le collet de la plante. Vous pouvez réaliser le paillage tout au long de l’année, mais ce sera plus judicieux de le faire en automne. En procédant ainsi, vos plantes herbacées sont mieux protégées du froid et pourront bénéficier de la fertilité du sol au printemps.

Veuillez également arroser le sol avant et après la mise en place du paillis. Évitez aussi de pailler par vent fort et sur un sol gelé parce que cela accroît la période de dégradation. Si vous choisissez un paillage parfaitement adapté à votre situation, mais que vous ne le trouvez pas décoratif, il est possible de superposer deux paillages.