Pourquoi opter pour du gazon synthétique ?

Véritable alternative au gazon naturel, la pelouse fabriquée en usine devient de plus en plus tendance. Il va de soi d’autant qu’elle permet de se créer un bon coin de verdure dans votre habitation sans nécessiter trop d’effort. En un clin d’œil, vous pouvez transformer un simple emplacement en un bel espace vert. Par ailleurs, cette pelouse est adoptée dans plusieurs terrains de sport. Si un nombre croissant de personnes optent pour le gazon artificiel, c’est à cause de ses nombreux avantages sur lesquels revient cet article. Toutefois, il est intéressant de commencer par donner la définition de la pelouse synthétique. A la fin de cet article, vous aurez également droit à quelques conseils pour bien choisir votre gazon de fibres et l’installer correctement.

Qu’est que le gazon synthétique ?

Encore appelé faux gazon ou encore fausse pelouse, le gazon synthétique est tout simplement un gazon qui est fabriqué avec de la matière synthétique et avec un support en polyuréthane. Les touffes du gazon sont faites de fibres de nylon, de polyéthylène ou encore de polypropylène. Il s’agit donc d’un tapis qui est composé uniquement de matières synthétiques et qui est conçu pour imiter le gazon naturel.

Petite histoire

C’est en 1965 que l’on remarque pour la première fois l’introduction de la pelouse synthétique dans le milieu du sport. Dans les années qui suivront, on l’installera dans plusieurs terrains. Mais les spectateurs et même les joueurs semblaient avoir une préférence pour le gazon naturel puisque l’artificiel causait des blessures. Mais depuis, le faux gazon a connu une nette évolution et les produits synthétiques utilisés pour sa confection ont été hautement perfectionnés. Désormais optimisée pour l’application, la fausse pelouse a dépassé le cadre sportif et est désormais utilisée dans les habitations pour embellir la cour, la terrasse, etc.

Avantages du faux gazon

Le faux gazon est avantageux sur plusieurs points :

  • Facile à entretenir : Contrairement au gazon naturel, ce gazon ne requiert pas un arrosage régulier, de la tonte, ni un apport d’engrais. Tout ce que vous avez à faire est d’apporter un coup de balai à gazon de temps à autre pour enlever les feuilles mortes et autres déchets.
  • Économique et écologique : Vous n’avez pas à utiliser de l’eau chaque matin pour l’arrosage et vous n’aurez pas des factures d’électricité allongées dues aux tontes à l’électrique. Aussi, le fait de ne pas utiliser les engrais et autres produits chimiques fait du faux gazon une alternative respectueuse de l’environnement.
  • La propreté au rendez-vous : Ceux qui ont du gazon naturel chez eux craignent souvent que leurs terrains deviennent boueux. Désormais, il n’y a plus à s’inquiéter pour cela.
  • Installation facile : Juste quelques étapes à suivre et votre pelouse artificielle est prête.
  • Haute résistance : Tout dépend certes de la qualité du gazon. Une bonne pelouse artificielle ne craint pratiquement aucun aléa : pluie, vent, soleil, grêle ou neige. En optant pour un faux gazon de qualité, vous n’aurez même pas à vous en faire pour l’usure.

Bien choisir sa fausse pelouse

Quelques critères sont à prendre en compte avant de faire votre choix. Car vous trouverez sur le marché des pelouses de bonne qualité mais également des pelouses de mauvaise qualité. Ainsi :

  • Vérifiez avant tout l’origine de la fabrication du produit. Les pelouses qui sont faites en Europe sont généralement de bonne qualité tandis que celles exotiques et asiatiques n’ont pas très bonne renommée.
  • Vérifiez ensuite la perméabilité pour ne pas avoir à faire face à la stagnation de l’eau de pluie. Une perméabilité minimale de 60 L/mn/m² est recommandée.
  • La densité et le poids de la pelouse sont également des critères importants. Une bonne pelouse doit avoir une densité minimale de 20 000 touffes d’herbes par mètre carré. En ce qui concerne le poids de la pelouse, il est exprimé en Dtex (décitex). Plus un gazon est lourd, meilleure est sa qualité. Mais notez que la hauteur des brins influe également sur le poids. En faisant votre comparaison, vous devez donc tenir compte du rapport poids/hauteur.
  • La résistance à l’arrachement est aussi un point sur lequel vous devez vous attarder. Elle est exprimée en Newton. Une résistance minimale de 45 N est recommandée.
  • Et bien entendu, le prix est un critère primordial. Une pelouse synthétique de haute qualité coûte forcément un peu cher. Réservez donc un budget de 20 à 40 euros pour le mètre carré.

Comment installer votre pelouse artificielle ?

Le gazon artificiel est assez facile à installer.

  • Si besoin est, commencez par ajouter une fine couche de sable (2 cm) pour remettre à niveau votre terrain.
  • Mettez en place le géotextile pour éviter que les herbes repoussent. Après l’avoir tendu correctement, fixez-le à l’aide de clous aux extérieurs.
  • Si vous installez votre gazon sur un terrain déjà revêtu, pensez à boucher les crevasses ou les trous.
  • Enfin, faites les jonctions du gazon de fibres et déroulez-le tout simplement. Fixez-le à l’aide de clous tous les 30 cm aux extérieurs.

NB : Utilisez les hooks pour fixer les angles de chaque bande de votre fausse pelouse.