Les graines potagères : comment réussir ses semis ?

L’utilisation de graine potagère en semis est une opération culturale courante quand on a un portager ou un jardin. Il arrive toutefois que le semis ne donne pas le résultat escompté et que la plante ne sort jamais de terre. Une telle situation est très décevante quand on s’attend à récolter de bons produits ou quand on a investi du temps et de l’argent dans une graine bio du potager.  Vous démarrez à peine votre potager et avez besoin de conseils pour ne pas vous planter ? Trouvez plus bas quelques astuces efficaces afin de réussir vos semis.

Les semis en intérieur

La chaleur est particulièrement bénéfique pour les graines du potager surtout pour les semis à repiquer. Plusieurs solutions s’offrent à vous, à commencer par les semis en intérieur. Ceux-ci sont très pratiques quand on n’a pas de serre. Il suffit de semer à la volée la graine potagère de son choix dans un simple bac rempli de terre. Placez celui-ci près d’une fenêtre afin de profiter de la lumière et le tour est joué.

La rapidité de pousse est le premier avantage des semis en intérieur. En semant des graines de salade par exemple, vous aurez de jolis plans à repiquer au bout de 15 à 20 jours. De plus, cette méthode ne demande pas beaucoup de travail.

Les semis sur couche chaude

La couche chaude est une autre solution efficace afin d’optimiser les semis grâce à la chaleur. Cette technique est idéale pour une graine potagère ayant besoin d’une source permanente de chaleur pour germer. Les jeunes plans en profitent également en attendant leur mise en place définitive. Comment préparer la couche chaude ? Vous aurez besoin de fumier frais, de déchets verts, de compost ou du terreau et enfin de la paille. Suivez ensuite les étapes suivantes :

–          Creuser une fosse large et profonde

–          Placez le fumier frais

–          Placez les déchets verts

–          Recouvrir de compost ou de terreau

–          Ajouter une couche de paille

–          Placer le tout sous un châssis.

La chaleur montera beaucoup au début avant de se stabiliser entre 20 et 25° et la graine bio du potager que vous voulez voir pousser pourra ensuite se développer comme il faut. Vous n’avez pas de fumier frais à disposition ? Vous en trouverez facilement sur internet ou dans les centres équestres. Certains éleveurs en proposent gratuitement.

Respecter le calendrier les semis

Les deux solutions proposées précédemment s’adressent surtout à ceux qui souhaitent semer avant la fin de l’hiver, quand le sol n’est pas encore assez chaud. Vous ne pouvez pas pratiquer ces techniques permettant de créer une chaleur supplémentaire en plus de la chaleur naturelle du sol ? Pourquoi ne pas suivre le calendrier des semis ? Vous saurez la meilleure période pour semer telle ou telle graine potagère en consultant simplement ce calendrier.

Le calendrier lunaire des semis, inspiré du calendrier lunaire de Michel Gros, est l’un des calendriers les plus couramment utilisés. La période de semence dépend alors de différents facteurs, notamment du type de graine potagère à semer, du lieu de la semence (à l’abri, en extérieur), etc. Ce calendrier est en tout cas très détaillé, ce qui est idéal pour les débutants.

Mettez ces conseils et astuces en pratique si vous débutez dans le portager et ne voulez pas gaspiller une graine bio du potager sur laquelle vous misez beaucoup. Vous vous rendrez compte que faire un potager n’est pas bien difficile et que tout le monde peut s’y mettre. En tout cas, avoir son propre potager est très avantageux. Consultez ce dossier pour découvrir 10 raisons d’en avoir un chez vous.